Quinoa de Montagne

probablement

La plus authentique au monde 

La Quinoa de Montagne est la méthode de culture ancestrale ;

la plus authentique pour l'Humain et pour sa Terre.

JULIA EDIT.png

Doña Lucia, 74 ans 

Sème et récolte sa Quinoa de Montagne à la main,

à quelques 4'500 mètres d'altitude.

Julia2.png

Voici son histoire

Le Quinoa de montagne préserve le terroir local, perpétue le savoir-faire ancestral et respecte la biodiversité

Le Quinoa de Montagne est récolté à la main à 4'500m au cœur des Andes, préservant le terroir Quetchua (60% des terres en jachère) et l'avenir de nos producteurs.

Pourquoi le Quinoa de Montagne

Nous avons rencontré ces producteurs qui cultivent leur Terre comme leurs traditions...

Méthode de Culture Ancestrale

La Quinoa de Montagne est le mode de culture ancestrale. c'est comme ça que cultivait les Incas, à la main et au pied des montagnes. Cela permets aux lamas de faire fleurir la biodiversité des plaines, le vent balaye les sols de l'Altiplano pour sédimenter au pied des montagnes et enrichir les sols en minéraux. 

Récoltée à la main

Nos producteurs respectent la Pachamama (la mère Terre) et ne cultive que 33% de leurs terres, permettant ainsi aux sols de se régénérer. C'est ainsi qu'il préservent leur terroir, pour que leurs enfants et petit-enfants puissent continuer à vivre de ces récoltes. Il cultivent en moyenne entre 5 et 15 Ha, qu'ils récoltent à la main, à la façon traditionnelle à quelques 4500 mètres d'altitude.

C'est ce mode de culture qui permets de produire l'authentique graine sacrée des Incas, ce Quinoa de Montagne aux saveurs et aux valeurs nutritionnelles exceptionnel ,

 

La Sur-exploitation de l'Altiplano (les hautes plaines)

La culture de plaine représente 95% de la production biologique exportée.

Les champs de 'graine sacrée des Incas' sont désormais cultivées de façon intensive, sans  rotation de culture et parfois même coltés à la moissonneuse-batteuse par certains agriculteurs des grosses coopératives.

La pression de la demande internationale a bouleversé l'éco-sytème de ce terroir. Les experts ont calculé un rendement divisé par 4 en 12 ans.

L'intensification des cultures de quinoa bio actuelle dégrade les sols, menaçant l'économie locale, alors que la méthode ancestrale préserve le terroir et l'avenir de nos producteurs.

L'intensification de la production de quinoa de haute plaine a divisé par 4 la productivité. Nos producteurs respectent le cycle de régénération des sols et préserve biodiversité.

_DSC0042.JPG

Pourquoi pas le Quinoa Français

Un quinoa Français, pas si écologique...
Pour Didier Bazile (CIRAD, FAO): « il vaut mieux faire voyager du quinoa sur 10'000 km qui aura été produit suivant des pratiques agroécologiques bio que produire localement de manière mécanisée ».
Le Quinoa est une plante endémique (naturellement présente) en Bolivie et sa culture en France consomme de l'énergie fossile et car elle nécessite beaucoup plus de travail, alors qu'elle pousse 'toute seule' aux pieds des Andes.

Le transport post-récolte ne représente que 30% de l'impact carbone total de la production. Celle-ci est neutre (ou presque) en Bolivie car la plante est endémique.

C'est pour cela, que nous soutenons cette filière de petits producteurs qui cultivent dans l'art des traditions ancestrales : à flanc de montagne, récoltée à la main, avec 2/3 de leurs terres en jachère; comme au temps des Incas et préservant ainsi les plaines, permettant le pâturage des lamas, qui font fleurir la biodiversité et préserve les sols.